L’ASCENSEUR DE SAÏGON

Un roman politique et tragique

Installée à Paris après des études à Moscou, Thuân est l’auteur de six romans écrits en vietnamien. Elle a reçu en 2005 le prix de l’Union des écrivains, la plus haute distinction de la littérature au Vietnam. Son second roman « Chinatown » est paru en 2009 aux éditions du Seuil, et son quatrième, « T. a disparu », en 2012 aux éditions Riveneuve.

Roman de Thuan
Editions Riveneuve

::L’histoire ::
Dans son troisième roman publié en France, Thuan raconte l’enquête que mène une jeune Vietnamienne sur la mort de sa mère dans un « accident stupide que la langue vietnamienne est encore incapable de nommer »: tuée dans une nuit d’orage dans une cage d’ascenseur sans cabine. Elle mène l’enquête sur un certain Paul Polotski dont la photo a été découverte dans un cahier intime laissé par la défunte. Entre Hanoi, Saïgon et Paris, elle ira de fantôme en fantôme, témoignant de la fatalité qui pèse sur la vie amoureuse des femmes vietnamiennes, de génération en génération
sources : © Riveneuve 2013

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This