Un texte d’une grande sensibilté

« Le Bois du rossignol » (publié pour la première fois au Royaume-Uni en 1938) est une savoureuse et féroce étude de moeurs, une comédie pétillante et poivrée, dans la lignée d’une Jane Austen qui aurait revisité Cendrillon. Stella Gibbons est décédée en 1989.

Roman de Stella Gibbons
Editions Héloïse d’Ormesson

::L’histoire ::
Jeune veuve, Viola Wither est contrainte de quitter Londres pour emménager chez son austère belle-mère dans sa demeure de l’Essex. A vingt et un ans, elle y voit ses raves romantiques s’évanouir et son caractère enjoué bridé par l’ennui et les conventions. Pourtant, au mépris des convenances, l’intrépide transgresse les codes : elle flirte avec Victor Spring, son amour de jeunesse, quand celui-ci est sur le point de se marier. La bucolique campagne anglaise, les bals grandioses, les passions déraisonnables, la cruauté des rapports sociaux.
sources : © Héloïse d’Ormesson 2013

Laissez un commentaire