LE CANTIQUE DE L’APOCALYPSE JOYEUSE

Une fable écolo

Révélé par « Le lièvre de Vatanem », l’auteur finlandais Arto Paasilinna ancien bûcheron, ouvrier agricole, journaliste et poète, il est l’auteur d’une vingtaine de livres, pour la plupart traduits en français et il n’en finit pas d’imaginer des intrigues toujours plus audacieusement décalées. Avec son dernier roman « Le cantique de l’apocalypse joyeuse », il nous prouve dans un récit plein d’esprit qu’il n’a pas peur de la fin du monde!

Roman de Arto Paasilinna
Editions Denoel

:: L’histoire ::
Planète Terre, XXIe siècle. La fin du monde approche, le chaos est partout. Alors que l’économie s’effondre, le pétrole vient à manquer, les communications sont coupées, les villes croulent sous les déchets et la famine s’étend, aggravée par l’explosion d’une centrale nucléaire russe. Des hordes de miséreux sillonnent les continents. La troisième guerre mondiale est sur le point d’éclater… Pourtant, quelque part au fin fond des forêts du Kainuu, dans l’Est de la Finlande, un étrange havre de paix et de prospérité demeure. C’est là que, quelques années plus tôt, au seuil de la mort, un vieux communiste militant, grand bouffeur de curés, a chargé son petit-fils Eemeli Toropainen de construire sur ses terres, pour le rachat de son âme, une église en bois copiée sur un modèle du XVIIIe siècle. Autour d’elle, une communauté de joyeux et délirants Finlandais s’est peu à peu formée : ensemble ils revisitent les techniques de subsistance de leurs ancêtres et la vie en autarcie, loin d’un monde en déconfiture. Avec l’humour qu’on lui connaît, Arto Paasilinna plaide pour un certain retour au bon sens paysan, à une vie plus simple et plus proche de la nature, loin des diktats de la société de consommation. A consommer sans modération!
sources : ©Denoel 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This