LE CHOCOLAT

Pour tous les « choco-dépéndants»

L’explication de ce livre est contenue dans son sous-titre : Ou la saga douce-amère du breuvage des dieux ! L’auteur, Mort Rosenblum, ancien journaliste du « Hérald Tribune », porte haut la valeur du chocolat, dans un livre documenté et accessible, où l’histoire de la fève le dispute à la gourmandise, voire à la critique des industriels. Un livre amoureux dont les descriptions font venir l’eau à la bouche

Guide de Mort Rosenblum
Editions Noir Sur Blanc

:: L’histoire ::
Quel est le meilleur chocolat au monde ?
Lorsqu’il y a cinq siècles, Christophe Colomb foula le sol des Amériques, les indigènes lui offrirent ce qu’il prit alors pour une poignée d’amandes fripées qui constituaient, en fait, le breuvage doux-amer des dieux. Le chocolat a parcouru un long chemin depuis l’époque où Cortés goûta le cacahuatl des Aztèques en 1519, avant de se répandre sur tous les continents. Dans le sillage de la France et de l’Angleterre, il quitte son caractère sacré pour intégrer la gastronomie raffinée. C’est ainsi que le merveilleux périple du chocolat revêt différentes formes : barres Hershey, bonbons M&M’s, mole mexicain, palets d’or à l’onctueuse crème mordorée ou ganache enrobée de chocolat soyeux… sans oublier le mythique Nutella ! Chaque pays possède ses traditions et ses spécialités. Si les Belges, par exemple, préfèrent le chocolat épais et crémeux, les Italiens raffolent du chocolat noir aux noisettes et les Suisses, eux, ont un faible pour le chocolat au lait très sucré. Mais c’est aussi aux  » choco-dépendants  » passionnés que Mort Rosenblum rend hommage dans ce livre richement fourni en anecdotes et entretiens avec des grands maîtres chocolatiers français, des goûteurs professionnels, des industriels et des grands propriétaires d’exploitations de cacaoyers.
Le lecteur plonge au cœur d’une aventure qui l’emporte de Sceaux à la Côté d’Ivoire et de Puebla à l’île de la Trinité… Il est initié au goût du chocolat dont les saveurs subtiles lui restent en bouche et à l’esprit encore longtemps.
sources : ©Noir sur Blanc 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This