Un coiffeur fétichiste

Adrien Goetz a reçu le prix des Deux Magots et le prix Roger Nimier pour « La Dormeuse de Naples » (Le Passage, 2004) et le prix Arsène Lupin pour « Intrigue à l’anglaise » (Grasset, 2007), premier volume des fameuses  » enquêtes de Pénélope « . Enseignant à la Sorbonne l’histoire de l’art du XIXe siècle, Adrien Goetz revient à la période romantique qui lui est chère avec « Le coiffeur de Chateaubriand », un roman érudit, brillant et passionnant, le vrai Adolphe Pâques ayant existé et écrit lui-même un livre intitulé « Le Coiffeur de Chateaubriand ».

Roman de Adrien Goetz
Editions Grasset

:: L’histoire ::
Adolphe Pâques est coiffeur. Pas n’importe quel coiffeur : celui de François-René de Chateaubriand, le grand écrivain, l’ancien ministre, l’homme le plus célèbre d’Europe. Il est en train d’écrire ce qui sera les Mémoires d’outre-tombe sous la curiosité universelle. Notamment celle d’Adolphe, si fasciné par son client qu’il conserve tous ses cheveux coupés et s’en sert pour composer des tableaux… Arrive de Saint-Malo une jeune métisse, Sophie, qui s’insinue dans la relation entre le jeune coiffeur et le grand maître. Adolphe fait l’acquisition d’une arme à feu… Une rocambolesque histoire d’amour et de littérature s’engage.
: © Grasset 2010

Laissez un commentaire