Michel Onfray règle ses comptes avec la psychanalyse

Avec « Le crépuscule d’une idole , L’affabulation freudienne », le philosophe Michel Onfray déboulonne la statue du père de la psychanalyse : un essai qui suscite de nombreuses réactions…

Essai de Michel Onfray
Editions Grasset

:: L’histoire ::
Michel Onfray s’en prend ici à une religion qui, bien plus que les monothéismes qu’il pourfendait dans son « Traité d’athéologie », semble avoir encore de beaux jours devant elle. Cette religion, c’est la psychanalyse – et plus particulièrement le freudisme. Son idée est simple, radicale, brutale : Freud a voulu bâtir une « science », et il n’y est pas parvenu. Il a voulu « prouver » que l’inconscient avait ses lois, sa logique intrinsèque, ses protocoles expérimentaux – mais hélas, il a un peu (beaucoup ?) menti pour se parer des emblèmes de la scientificité. Cela méritait bien une contre-expertise.
: © Grasset 2010

Laissez un commentaire