Les enfants de la malchance

Alain Julien Rudefoucauld régénère l’écriture romanesque par un parler direct, jaillissant, imagé, dont l’intensité ne cesse de croître jusqu’au point final du livre.

Roman de Alain-Julien Rudefoucauld
Editions Tristram

::L’histoire ::
Des adolescents, pour certains à peine sortis de l’enfance et déjà en perdition : massacrés par la famille, la société, les institutions. Six d’entre eux vont raconter, à la première personne, dans la langue brutale et splendide qui est leur seule arme, la guerre invisible que l’époque mène contre ses propres enfants. Cela se passe aujourd’hui, en France, dans les marges de la région bordelaise. À mesure que Marco, Sylvie, Xavier, Malid, Manon et Thierry racontent, leurs chemins se rejoignent. Ils vont former ce « dernier contingent » dont l’épopée durera douze semaines, sidérantes de noirceur et de beauté, comme une longue catastrophe montrée au ralenti.
sources : ©Tristram 2012

Laissez un commentaire