Un jeu de piste au Mexique

Pour son premier roman, François Arango, chef d’un service de réanimation dans un grand hôpital parisien, nous propose un thriller qui plonge dans les racines de la culture mexicaine, nous révèle les secrets de la mort programmée des cellules, nous parle de la nécessité de la protection des patrimoines indiens et nous fait vivre des aventures ébouriffantes sous la conduite d’un nouvel auteur, au style solide et brillant, fin connaisseur et amoureux du Mexique.

Roman de François Arango
Editions Metailie

::L’histoire ::
Le cœur de l’homme d’affaires enlevé a été restitué à sa famille. Il a été arraché de sa poitrine selon la tradition des sacrifices aztèques, il est posé sur un socle portant le dessin d’une feuille mystérieuse. Des messages utilisent le calendrier aztèque et les vers d’un roi-poète pour annoncer des meurtres à venir. Des hommes politiques sont enlevés et sacrifiés. Le suspect boiteux porte le nom d’un botaniste mort depuis des siècles, les autorités du pays font preuve d’une mauvaise volonté manifeste…
La police ne met pas toute l’énergie nécessaire à la résolution de ces énigmes et l’enquête est confiée à un Français, Gardel, une anthropologue mexicaine Catarina, et un commissaire mexicain gourmand et irritable.
Dans un gigantesque jeu de piste à travers la ville de Mexico et ses sites archéologiques, ils vont croiser un hippie spécialiste des plantes médicinales de la forêt lacandone, un vieil Américain qui dit avoir connu Zapata, et des Indiens qui ne vieillissent pas.
sources : © Metailie 2011

Laissez un commentaire