Un roman d’apprentissage sensible et plein de poésie

Erri De Luca, né à Naples en 1950 est aujourd’hui un des écrivains italiens les plus lus dans le monde. Aux Editions Gallimard ont paru notamment « Montedidio » (2002, prix Femina étranger), « Noyau d’olive » (2004) ou encore « Au nom de la mère » (2006). Dans la veine de « Montedidio », ce nouveau livre du romancier italien s’impose comme un très grand roman de formation et d’initiation.

Roman de Erri De Luca
Editions Gallimard

:: L’histoire ::
Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de la libération de la ville par les Napolitains ou pour lui apprendre à jouer aux cartes. Il lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux et, d’une certaine façon, il l’initie à la sexualité en l’envoyant un soir chez une veuve habitant dans leur immeuble. Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens, et il sait par conséquent que son jeune protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue un jour derrière une vitre, par hasard, lors d’une partie de football dans la cour de l’immeuble. Quand la jeune fille revient des années plus tard, le narrateur aura plus que jamais besoin de l’aide de don Gaetano…
: © Gallimard 2010

Laissez un commentaire