Pour revivre avec bonheur les années vingt

À la fois roman d’apprentissage, chef-d’oeuvre artisanal et fabuleuse machine à remonter le temps, Le Journal de Frankie Pratt est unique en son genre : le premier scrapbook littéraire.

Roman de Caroline Preston
Editions Nil

::L’histoire ::
1920 : Frankie Pratt a 18 ans lorsqu’elle commence à écrire son Journal. Elève prometteuse. lectrice avertie, la jeune fille rêve de devenir écrivain. Avec une machine à écrire Corona et une fantaisie d’archiviste, elle se lance dans le récit de ses aventures sous forme de scrapbook. Tour à tour étudiante boursière au Vassar College, danseuse de charleston amateur à Greenwich Village, rédactrice de potins à grand tirage, secrétaire d’édition auprès de James Joyce, amoureuse éperdue de mauvais garçons, elle nous entraîne clans un périple qui la conduira du New York de la Prohibition au Paris des Années folles. Cartes postales, articles et dessins de presse, gravures de mode. tickets de train ou de paquebot, échantillons de tissus… Six cents pièces d’époque, glanées chez les antiquaires ou sur Internet, ont été nécessaires pour composer ce livre.
sources : © Nil Eds 2012

Laissez un commentaire