Un récit polyphonique truculent

Pierre Jourde aura mis plus de vingt ans à écrire ce texte. Les personnages sont extraordinairement vivants. C’est drôle, cruel, truculent, excessif… Les 732 pages du livre se lisent sans problème !

Roman de Pierre Jourde
Editions Gallimard

::L’histoire ::
Ogre sanguinaire et rabelaisien, le Maréchal règne en despote sur la république d’Hyrcasie. Tout le monde veut sa peau, amis ou ennemis. Mais personne ne sait qui il est en réalité, sauf, peut-être, son vieux confident, qui est aussi son secrétaire particulier, son masseur, son homme à tout faire. Des rebelles tentent de renverser le tyran et l’assiègent dans sa capitale. Il n’envisage pas d’autre solution, pour en finir, que de déclencher l’apocalypse. Pierre Jourde propose ici une synthèse politique des dictatures issues de la décolonisation, et amplifie jusqu’aux limites du fantastique le processus de déréalisation inhérent à l’exercice du pouvoir. Les intrigues, les complots, les personnages prolifèrent et s’entrecroisent, dans un jeu vertigineux. Ce récit polyphonique est à l’image de son personnage principal : cruel, truculent, excessif, comique.
sources : © Gallimard 2012

Laissez un commentaire