LE ROMAN DE MARRAKECH

Une idylle entre l’auteur et Marrakech

Anne-Marie Corre, journaliste, rédactrice en chef à Paris Match a éprouvé à dix-huit ans un coup de foudre pour le Maroc. Elle s’est ensuite éprise de Marrakech pour ce qu’elle cache encore plus que pour ce qu’elle montre. C’est un véritable roman d’amour entre Anne-Marie Corre et Marrakech, une idylle q’elle nous fait partager.

Essai de Anne-Marie Corre
Editions du Rocher

:: L’histoire ::
Marrakech est une ensorceleuse. Cette plaine éblouie de soleil au pied de l’Atlas enneigé où elle se love comme une femme dans sa muraille ocre rose, sa chair de terre brute, son dédale de ruelles, ses jardins enchantés, ses troublants parfums… Autant de charmes qui recèlent secrets et mystères. Avant même de découvrir ses trésors cachés, on les pressent, on les devine et on frémit, captivé. Mieux que le plaisir, la  » ville rouge  » vous invite au désir… Mais au-delà de cette image sensuelle, son histoire troublée rappelle qu’aux XIIe et XIIIe siècles, Marrakech a régné sur un immense empire allant du Sénégal au nord de l’Espagne. Combats épiques, conquêtes au goût d’or et de sang, héros captivants, luttes fratricides… Qui imaginerait que la place Djema’a el-Fna, avec ses marchands d’amulettes, a été le théâtre de tant de splendeur, d’amour et de haine ? Aujourd’hui, les excès de la richesse et du luxe touristique jettent sur l’exotisme de Marrakech l’ombre de la rigueur islamiste… Faut-il craindre l’explosion ? Face à ces nouveaux défis économiques et religieux, la traditionnelle ouverture de Marrakech et sa population mélangée – berbère, arabe, juive – font espérer que la ville restera encore longtemps modérée dans ses fièvres et tolérante dans sa culture.
sources : © Editions du Rocher 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This