Pour essayer de comprendre Pékin

Les Editions du Rocher enrichissent leur collection sur l’histoire et les mystères des mégapoles avec ce « Roman de Pékin », cité de tous les fantasmes et de toutes les aventures. L’auteur, Bernard Brizay, journaliste et historien, a déjà publié plusieurs livres sur la civilisation chinoise (« Sac du palais d’Été, troisième guerre de l’Opium » (traduit en chinois), et « Trois Sœurs Soong, une dynastie chinoise du XXe siècle »). A lire à quelques jours de l’ouverture des Jeux Olympiques.

Essai de Bernard Brizay
Editions du Rocher

:: L’histoire ::
Pékin ! s’émerveillaient les voyageurs en découvrant ses imposantes murailles. Pour les Chinois, comme pour les  » long nez  » (les Occidentaux), jamais capitale n’a autant mérité le statut de ville mythique. Résidence du Fils du Ciel, capitale administrative, culturelle et religieuse du plus vieux, du plus peuplé et du plus grand empire au monde, Pékin et la Cité pourpre interdite où vivait l’empereur, entouré de ses concubines et de ses eunuques, fait toujours fantasmer. Le palais impérial est resté pendant cinq cents ans le centre sacré de l’Empire, le siège du gouvernement, où s’est écrite la grande histoire, celle de la Chine. Et la petite histoire, car la Cité interdite fut aussi le lieu privilégié d’intrigues, de drames et de crimes. Pékin a beaucoup changé avant les jeux Olympiques de 2008. En mal diront certains, qui regrettent la disparition des hutong et la construction d’immeubles sans caractère. Rassurons-nous, Pékin reste et restera la capitale mystérieuse et mythique qui a fasciné les voyageurs au cours des siècles, de Marco Polo à Victor Segalen. Et aussi, pour son malheur, les soldats venus d’Occident. Si son histoire est digne d’un roman, « Le Roman de Pékin » ne raconte pas une mais des histoires de Pékin.
sources : ©Editions du Rocher 2008

Laissez un commentaire