Vers un nouveau succès pour Elizabeth George

Trois ans après « Anatomie d’un crime », «  »Le rouge du péché » marque le retour très attendu de Thomas Lynley, (à qui les souffrances du deuil donnent une épaisseur humaine bouleversante) et de Barbara Havers et la découverte d’une nouvelle héroïne, l’inspecteur Béa Hannaford, passionnée par son métier et divorcée grande gueule, éminemment sympathique. Pour notre plus grand plaisir.

Roman de Elizabeth George
Editions Presses De La Cité

:: L’histoire ::
Inconsolable trois mois après le meurtre de son épouse, Thomas Lynley erre le long des côtes de Cornouailles, loin de l’absurdité du monde. Lorsqu’il découvre le cadavre d’un jeune grimpeur au pied des falaises, son retour à la réalité est brutal.
Chargée de l’enquête, l’inspecteur Bea Hannaford renonce vite à considérer comme suspect le pauvre hère barbu, chevelu, habillé de vêtements crasseux qui présente des papiers au nom de Thomas Lynley.
Au contraire, en manque d’effectifs, elle le met à contribution : il est certes un témoin, mais, une fois son identité vérifiée, elle ne doute pas que son expérience de commissaire au Yard pourra s’avérer très utile.
Car il y a du travail : le matériel d’escalade de Santo Kerne, la victime, a été saboté, et les personnes ayant pu désirer la mort du jeune homme sont légion.
Dans ce pays sauvage de falaises et de mer démontée, n’attirant hors saison que les surfeurs en quête de « spots », Lynley participe à contrecoeur aux investigations mais reprend pied peu à peu. Il retrouve son éternelle partenaire, Barbara Havers, que Londres a dépêchée sur place autant pour collaborer à l’enquête que pour mener à bien une mission délicate : récupérer Lynley.
sources : ©Presses De La Cité 2008

Laissez un commentaire