LE SOLDAT ET LE GRAMOPHONE

La naissance d’un prodigieux écrivain!

Né en 1978, de mère bosniaque et de père serbe, Saa Stanil a quatorze ans quand il doit fuir la ville de Viegrad, alors que la guerre embrase la Yougoslavie. Il se réfugie avec ses parents en Allemagne, où il choisira de rester après leur départ vers les Etats-Unis, alors qu’il a tout juste dix-sept ans. La beauté des images et la force de l’écriture de ce premier roman, « Le soldat et le gramophone », démontrent que la langue et la littérature peuvent devenir la terre promise d’un apatride.

Roman de Sasa Stanisic
Editions Stock

:: L’histoire ::
Aleksandar grandit près de Višegrad, dans ce qui est encore la Yougoslavie, quand se produit un drame : la mort de son grand-père Slavko. Celui dont les récits légendaires du communisme l’ont enchanté, et auquel il a fait le serment de transformer la réalité en histoires, l’enfant espère jusqu’au bout le réveiller. Son grand-père adoré n’a t- il pas fait de lui un magicien ? Mais il faudra que les pouvoirs d’Aleksandar soient grands car la guerre est proche. Viendront le temps de l’exil et d’une intégration difficile dans l’Allemagne des années 1990, obsédée par le productivisme et le coût de la réunification. L’évocation inoubliable d’une guerre qui s’est jouée tout près de nos frontières, dans l’indif- férence et l’incompréhension générales. Le destin d’une famille aux personnages picaresques. Le regard d’un enfant, plus préoccupé des malheurs de ses proches, de l’issue d’un match de football, de ses premières amours, que de l’avenir de son pays mais dont le récit spontané souligne la violence avec laquelle la guerre fait irruption dans le quotidien. Puis Aleksandar grandit et dès que l’occasion lui est donnée d’écrire, il ne cessera d’évoquer son enfance et le souvenir de son pays perdu.
sources : ©Stock 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This