L’histoire d’une passion, celle d’une mère pour son fils

Écrit à la première personne, le roman poignant d’une mère prête à tout pour son fils, atteint directement chacun d’entre nous. Les doutes, les espoirs, les contradictions, les hontes, les minuscules bonheurs qui l’habitent sont dépeints avec des mots précis et simples, ceux d’un bouleversant monologue intérieur. L’auteur, Felix de Belloy, avocat au barreau de Paris, s’occupe depuis sept ans, il s’occupe de l’association de parrainage scolaire et vers l’emploi dans les cités du 93 qu’il a créée.

Roman de Felix de Belloy
Editions Robert Laffont

:: L’histoire ::
Dans une tour de banlieue, Assiah élève son fils, seule. Elle fait le ménage dans des bureaux et revient à vingt-deux heures chaque soir. Elle n’a pas de mari. Elle a Medhi, sa raison de vivre, le lien qui la tient au monde. Assise dans son fauteuil, devant la fenêtre, elle l’attend ; patiente et dévouée, elle pense à lui, espère, se souvient. Medhi est passé devant la cour d’assises des mineurs l’autre jour. Il a quinze ans. Il lui a dit qu’il n’était pas coupable, tout comme la fois où il a été mis en garde à vue, pour vol à la tire, ou lorsqu’il est sorti du centre d’éducation renforcée, un an plus tôt, et lui a promis que… Mais elle sait qu’il va changer, que ce soir il va rentrer et dîner avec elle. Sinon il lui téléphonera demain, et bientôt il reviendra. Dans le fond, Medhi est un bon garçon et d’ailleurs il aime sa mère, même s’il fait des bêtises. Assiah en est sûre.
sources : © Robert Laffont 2009

Laissez un commentaire