LE SUMO QUI NE POUVAIT PAS GROSSIR

Un conte philosophique

Réputé pour être l’un des auteurs français les plus lus dans le monde (« Odette Toulemende », « La Rêveuse d’Ostende » ou « Ulysse from Bagdad » en 2008), Eric-Emmanuel Schmitt nous offre avec « Le sumo qui ne pouvait pas grossir », un conte philosophique ans le Japon du Sumo et du bouddhisme zen.

Roman de Eric-Emmanuel Schmitt
Editions Albin Michel

:: L’histoire ::
Dans une ville du Japon, de nos jours, un garçon de 10 ans grandit dans un orphelinat. Son père est mort de surmenage professionnel et sa mère est atteinte de cyclothymie aiguë. Comme tous les enfants de son âge, il est passionné de technologies et de jeux vidéo. Étrangement, il a attiré l’attention d’un lutteur de sumo, de passage. Ce dernier, grand maître de force et de sagesse, a repéré le  » gros  » qui se cache en lui. Il entreprend donc, alors que ce gosse garde sa corpulence normale, de lui expliquer les éléments fondamentaux et les pratiques d’un sport ancestral et d’un art martial qui touche à la plus profonde philosophie zen…
sources : © Albin Michel 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This