Une truculente évocation d’un temps révolu

Daniel Lesage, fils de petits exploitants agricoles, est né en 1946 à Magneville, petit village rural du Cotentin. Il a exercé durant dix ans la profession d’aide comptable dans une coopérative laitière. Devenu syndicaliste ouvrier permanent, c’est dans les secteurs de l’agriculture, tant à l’échelon régional que national, qu’il assumera l’essentiel de son activité militante.

Roman de Daniel Lesage
Editions Isoete

::L’histoire ::
Gégé, Clément et Francis avaient 16 ans en 1962. Ils vivaient dans un petit village rural du Cotentin. C’était le temps des copains, du nouveau franc, des boums, des Mobs bricolées, des cheveux longs, des blousons noirs, des pantalons « pat’d’éph » et des premiers émois amoureux. Séparés par les exigences de la vie, cinquante ans plus tard ils se retrouvent. Moment privilégié pour les trois comparses de revisiter l’enfance, les années d’écolier et les frénésies d’une adolescence aux prises avec un monde en effervescence. Une époque où la machine à laver le linge, la botteleuse, le transistor, la télévision, le moulin à café et… la clôture électrique chamboulent les usages. Teinté de patois normand, le récit romancé, narré à la première personne du singulier, est une truculente évocation d’un temps révolu, générateur de destins improbables sinon prémonitoires.
sources : ©Isoete 2012

Laissez un commentaire