Un thriller au suspense implacable

Comme dans « Le Magicien » (2008), première enquête du commissaire Mistral, Jean-Marc Souvira (lui-même commissaore de police) allie à merveille ses deux univers : la police et l’écriture.
Le résultat ? Un thriller d’un réalisme total servi par un suspense implacable. Et surtout, un quotidien de flic livré à l’état brut, entre journées noires et nuits blanches. Comme si vous y étiez…

Roman de Jean-Marc Souvira
Editions Fleuve Noir

:: L’histoire ::
Août 2003. Le cauchemar recommence.
Trois femmes retrouvées à leur domicile parisien, entravées, le visage lacéré à coups de miroirs brisés. Sur leurs corps nus, un morceau de papier reprenant une phrase de l’Écclésiaste.
Trois meurtres en tout point identiques à une autre série remontant à quelques mois. Mais dont l’auteur a déjà été arrêté…
Erreur judiciaire, mimétisme, complot ? Dans la touffeur de la canicule d’août 2003, les pistes s’ouvrent et se referment.
Un élément, quelque part, a forcément échappé aux policiers. Une évidence juste là, sous leurs yeux, de l’autre côté du miroir…
: © Fleuve Noir 2010

Laissez un commentaire