L’entrevue de la dernière chance

Ce court roman prend place au cœur de la Révolution, lors de l’entrevue secrète entre Marie-Antoinette et Mirabeau, le 3 juillet 1790. Ce roman illustre de manière saisissante la fragilité des destinées collectives.
Né à Bordeaux en 1974, Harold Cobert a consacré une thèse (Mirabeau, polygraphe : du pornographe à l’orateur politique) et un essai à Mirabeau. Il est l’auteur de deux romans, dont « Un hiver avec Baudelaire » (2009), qui a rencontré un vif succès. Il écrit également pour le théâtre, le cinéma et la télévision.

Roman de Harold Cobert
Editions Héloïse d’Ormesson

::L’histoire ::
Le 3 juillet 1790, alors que la monarchie est en péril et l’avenir de la France incertain, Marie-Antoinette accorde à Mirabeau une audience secrète à Saint-Cloud. Ces quelques heures à la dérobée suffiront-elles au comte libertin pour renverser l’inexorable cours de l’Histoire ? Car, paradoxalement, une seule volonté anime l’orateur du peuple, élu du tiers état, celle de sauver le trône. Déployant toute son éloquence, le redoutable tribun saura-t-il rallier la reine â ses convictions ? Duel de deux mondes, roman en costumes, « L’Entrevue de Saint-Cloud » illustre d’une manière saisissante la fragilité des destinées collectives.
sources : © Héloïse d’Ormesson 2010

Laissez un commentaire