Une image saisissante de la presse américaine

Journaliste au Los Angeles Times, Jack McEvoy pensait bien avoir découvert ce qu’il y a de pire dans le crime en la personne du tristement célèbre « Poète ». Avec « L’Epouvantail », Michael Connelly lui réserve une surprise de taille et, comme il se doit, pas des plus agréables.
Auteur, entre autres ouvrages, de « Créance de sang », « L’Oiseau des Ténèbres », « Deuil interdit », « Echo Park » et « Le Verdict du plomb », Michael Connelly a remporté, et souvent plusieurs fois, tous les prix du roman policier américain.

Roman de Michael Connelly
Editions Seuil

:: L’histoire ::
Viré du L.A. Times, le journaliste Jack McEvoy hésite entre le dégoût et la rage. Mais c’est la fierté qui finalement l’emporte : dans les quinze jours qu’il lui reste, il compte mener une enquête qui lui vaudra – excusez du peu – le prix Pulitzer. Et les pontes de la direction n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.
Son temps est compté, et a priori l’histoire d’Alonzo Winslow, un dealer meurtrier de 16 ans, n’a rien de prometteur : le gamin a avoué. Mais dans des conditions pour le moins douteuses…
Embarqué dans une aventure qui le dépasse, convaincu que la police a triché, Jack lance un S.O.S. à Rachel Walling, l’agent du FBI qu’il aime depuis toujours. Sans se douter que dans le même mouvement, il enclenche le piège machiavélique tendu par un tueur d’une intelligence et d’une cruauté ahurissantes.

.: © Seuil 2010

Laissez un commentaire