Un très bon roman

Le drame, quand on commence à creuser le passé, c’est qu’il faut aller jusqu’au bout.
Ce deuxième roman de Valentin Musso, après « La Ronde des innocents » ((Sélection 2011 du Prix du meilleur polar des lecteurs de POINTS),montre un juste équilibre entre la dimension historique et la dimension psychologique. Un texte fort, touchant, d’une très grande qualité littéraire.

Roman de Valentin Musso
Editions Les Nouveaux Auteurs

::L’histoire ::
1999. À la mort de sont grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d’un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraité est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l’entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression… Rien ne l’empêchera de plonger au cœur d’un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu’il aime en danger…
sources : © Les Nouveaux Auteurs 2011

Laissez un commentaire