LES ENFANTS DE L’OUBLI

Une inoubliable fresque historique

Premier roman du cinéaste d’origine arménienne Raffy Shart, « Les Enfants de l’oubli » est une inoubliable fresque historique qui nous fait traverser le XXe siècle et les continents. Le destin tragique de ses personnages nous plonge dans les tourments de l’histoire contemporaine et nous entraîne au coeur de la tragédie arménienne. Une saga passionnée, inspirée par des faits réels, qui ne laissera aucun lecteur indifférent

Roman de Raffy Shart
Editions Le Cherche-Midi

::L’histoire ::
Printemps 1914, Bitlis, ancienne province du royaume d’Arménie, à l’est de l’Empire ottoman.
Kévork et Zevart se jurent leur amour mais doivent se dire adieu. La jeune fille part vivre à Paris, son père souhaite l’éloigner d’un danger qu’il pressent imminent. Kévork essaye de la retenir, mais devant le désir de Zevart de découvrir la capitale des Lumières, il ne peut que lui jurer d’attendre son retour. À peine un an plus tard, l’illusoire paix entre les Turcs et les Arméniens vole en éclats : les « bataillons de bouchers » débarquent à Bitlis. Les « Jeunes turcs » qui ont pris le pouvoir dans l’Empire ottoman ont donné l’ordre d’arrêter et de déporter des millions d’Arméniens.
Commence alors pour Kévork et ses proches une traque marquée par la violence et les atrocités.
De la déportation dans les camps de Ras Ul-Ayn à la prison de Topkapi, des montagnes de Sassoun à la rencontre avec Lawrence d’Arabie et les tribus bédouines du Wadi Rum, en passant par les États-Unis d’Amérique et la naissance de la Mafia ou encore Paris dans ses « années folles », ce roman raconte le destin croisé de Zevart et Kévork sur plusieurs décennies.
sources : ©Le Cherche-Midi 2012

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This