LES ENFANTS DE STALINE

Une saga passionnante

Dans la lignée de Pasternak et de Soljenitsyne, une œuvre bouleversante qui convoque, par la grâce de l’écriture, les destinées d’une famille sur trois générations. Sélectionné pour le Guardian First Book Award, un témoignage aussi profond que déchirant, la chronique flamboyante du XXe siècle russe, à travers d’inoubliables histoires de survie et de rédemption.
Né à Londres, d’une mère russe et d’un père anglais, Owen Matthews a étudié l’histoire à l’université d’Oxford avant d’entamer une carrière de journaliste. Il est actuellement directeur de la rédaction de Newsweek à Moscou.

Roman de Owen Matthews
Editions Belfond

:: L’histoire ::
Au cœur du Moscou post-communiste des années 1990, un jeune reporter retrouve la trace des siens et de ces existences qui le hantent…
L’ascension et la chute de son grand-père, Boris Bibikov, pur homo sovieticus, héros de la collectivisation tragique des débuts de l’ère stalinienne, victime des purges de 1937. L’odyssée de sa mère, Lyudmila, livrée à trois ans à peine au chaos de la Seconde Guerre mondiale, séparée de sa sœur au cours de leur fuite à travers les steppes russes, d’orphelinats surpeuplés en hôpitaux insalubres. Le drame de ces amants pris dans la tourmente de la guerre froide : Mervyn, son père, un Anglais russophile qui avait osé refuser les avances du KGB, et Lyudmila, devenue une brillante intellectuelle dissidente.
À travers les six années de correspondance passionnée de ses parents, le dossier du NKVD de son grand-père et sa propre errance dans une capitale décadente, c’est sa dualité qu’Owen Matthews va découvrir, avec cette part de Russie qui l’habite, l’obsède et le force à écrire…
sources : © Belfond 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This