Le sens de la famille

Qu’est-ce qu’un père peut offrir à son fils après tant de temps perdu ? Comment le passé –le monde nos pères, de nos aïeux – continue-t-il à avoir prise sur notre existence ? Ce roman superbe et bien charpenté installe ces deux inconnus face à face, rompt leur silence et fait entendre la lente montée de la reconnaissance. Brian Leung, professeur de littérature, est l’auteur d’un recueil de nouvelles, « World famous love act »s (à paraître prochainement aux éditions Albin Michel), couronné par le Prix Mary McCarthy et l’Asian American Literary Award. « Les Hommes perdus » est son premier roman.

Roman de plus Brian Leung
Editions Albin Michel

:: L’histoire ::
Westen Chan a huit ans quand meurt sa mère. Son père, un Chinois, le confie à sa belle-famille américaine avant de quitter la Californie pour Hong Kong, promettant au garçon de revenir le chercher. Après plus de vingt années de silence, Westen reçoit une lettre de son père l’invitant à voyager en Chine avec lui, à la découverte de ses racines. Père et fils, mais étrangers, les deux hommes se retrouvent dans un pays familier à l’un, inconnu de l’autre. Un face-à-face où ils vont se dévoiler lentement et avec maladresse. Regrets et lourd secret pour l’un, difficultés relationnelles et conflit d’identité pour l’autre, les voilà face à des questions qu’aucun des deux n’a jamais osé poser… Ce roman magnifique explore la question de l’identité et de l’appartenance à une culture mais également le sens de la famille quand, face aux exigences du destin, il est si difficile de renouer avec ceux que l’on craint d’avoir perdus.
sources : © Albin Michel 2008

Laissez un commentaire