Un portrait noir du Mexique

Auteur d’un recueil de nouvelles intitulé « Nuevas Lines de investigacion : 21 relatos contra la impunidad politica », Martin Solares y évoque, comme son nom l’indique, diverses affaires de crime et de corruption politique. Ces thèmes sont à nouveau traités dans ce nouveau roman; « Les Minutes noires » plonge dans les affres d’un pays en pleine implosion, en proie à la corruption et à la violence. Réputé pour son humour et son habileté dans la construction des récits, Martin Solares connaît un succès considérable dans son pays et à l’étranger où il commence à être largement traduit.

Roman de Martin Solares
Editions 10/18

:: L’histoire ::
Dans la petite de ville de Paracuan au Mexique, le meurtre d’un journaliste suscite l’émoi de la population et de la police locale. Chargé de l’enquête, Ramón Cabrera, dit le Grizzli, met le nez dans une sale affaire vieille de vingt ans, d’autant plus complexe que ses confères ne tardent pas à lui mettre des bâtons dans les roues. Il y a des histoires qu’il ne vaut mieux pas déterrer et des secrets à ne pas révéler. Parmi lesquels ce fait divers sordide accusant un tueur de petites filles qui terrorisa la région dans les années 70… Le noir portrait d’un Mexique opaque et mystérieux, en proie à la corruption généralisée et à l’atmosphère poisseuse, prompte à faire resurgir les pires des cauchemars.
: © 10/18 2010

Laissez un commentaire