Portraits de deux femmes

Après son premier roman « Les graffitis de Chambord », Olivia Elkaim, dans « Les oiseaux noirs de Massada » son second roman, nous dresse les portraits de deux femmes, une grand-mère et sa petite fille, qui vont vivre à cinquante ans d’intervalle une histoire similaire, une histoire d’amour malheureuse sur fond d’histoire. Un roman passionnant et et émouvant.

Roman de Olivia Elkaim
Editions Grasset

::L’histoire ::
 » Ce soir-là, alors qu’elle devait rejoindre Klara au Blue Bird, Mouna avoit enfoui tout cela, la plaque commémorative, l’inscription rose dans le marbre blanc, les souvenirs de la rue Custine, son secret, et elle était allée écouter chanter sa petite fille.  »
Un lieu : Massada, rocher surplombant la Mer Morte, où en 73 après JC, un millier de Juifs préfèrent le suicide à la reddition.
Deux femmes : Klara, une jeune chanteuse de cabaret, et sa grand-mère, Mouna.
Deux destins marqués par le secret d’un amour perdu.
sources : © Grasset 2011

Laissez un commentaire