LES PAYS D’APRES

Un demi-siècle d’histoire universelle

Lire « Les pays d’après », c’est accompagner la vie d’un homme en recherche permanente, de soi et des autres, parfois en pleine nuit et, à travers cette vie singulière, c’est croiser un demi-siècle d’histoire universelle.

Essai de Raphaël Draï
Editions Michalon

:: L’histoire ::
Tous les déracinés, les exilés, les personnes forcées de quitter leur lieu de naissance l’éprouvent du plus profond d’eux-mêmes : un pays quitté dans des conditions particulièrement violentes ne vous quitte pas. Vous ne l’habitez plus physiquement, mais, lui, vous habite dans tous les recoins de votre être, dans toutes les heures de la journée et au long de nuits insomniaques. Raphaël Draï a raconté dans Le pays d’avant les circonstances de son déracinement, celui de l’Algérie où il est né et où il a vécu jusqu’en septembre 1961. Dans « Les pays d’après », il raconte son arrivée en France et comment dés cet instant « le pays d’avant » commença à protester de sa survivance en terre moins familière qu’on ne l’eût attendu. Il relate comment un pays de mémoire et un pays réel s’affrontèrent, et cela avant même que ne surgisse, des chocs d’une autre guerre encore, un troisième pays, Israël à partir de 1967. Lequel des trois devait avoir la priorité ? Lequel devait céder le pas ? Peut–on choisir sans en être déchiré jusqu’à l’âme entre des lieux qui sont, chacun , des lieux de naissance différents. Alors, tandis que ces trois terres s’affrontent, une quatrième émerge : le pays de la Pensée, qui se configure au rythme des livres publiés par l’auteur.
sources : © Michalon 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This