LES PERMISSIONS DE MAI

La fin de la saga des couteliers

Jean Anglade est l’auteur d’une œuvre prolifique, humaniste et fidèle à sa terre d’inspiration, l’Auvergne.

Roman de Jean Anglade
Editions Presses de la Cité

:: L’histoire ::
Après « Les Ventres jaunes » et « La Bonne Rosée, » suite et fin de la grande saga des couteliers qui couvre près d’un siècle de vie auvergnate. De 1937 à 1968, trente ans de la vie de famille des Pitelet issus d’une longue lignée de couteliers, leurs déboires personnels ou professionnels jalonnant trente ans de la ville de Thiers. Jean Anglade raconte le quotidien de ses personnages durant les années d’occupation, la Libération, l’avènement de l’ère industrielle et le bouleversement créé par Mai 1968 dans sa ville natale de Thiers, dont les habitants, tels ses héros les Pitelet, vivaient du couteau, par le couteau et pour le couteau.
sources : © Presses de la Cité 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This