Un secret de famille

Quel est le prix à payer pour continuer à faire partie de la « bonne société » ? « Les Petits Sacrifices », troisième roman de Caroline Sers (prix du Premier Roman 2004 pour « Tombent les avions »), confirme le talent de l’auteur à raconter les familles et leurs drames au travers d’un récit à suspense remarquablement construit. Plus l’Histoire connaît de soubresauts, plus les personnages ont du mal à maintenir l’illusion qui leur permet de survivre.

Roman de Caroline Sers
Editions Buchet-Chastel

:: L’histoire ::
De 1914, qui marque la fin de la Belle Epoque, à 1950, au sortir d’une guerre après laquelle rien ne sera plus pareil, « Les Petits Sacrifices » évoque le destin d’une famille de riches bourgeois, les Dutilleul, fiers de leur condition et de leur rang.
Enfant en 1914, Charlotte Dutilleul grandit dans le souvenir de ce qui s’est passé lors d’une réception donnée par ses parents le jour même de l’assassinat de Jaurès. Un double drame, ce soir-là, va ternir à jamais le nom des Dutilleul. Devenue adulte, Charlotte est « sacrifiée » au nom de l’intérêt de la famille. On la donne en mariage à un fils de commerçant enrichi, Alain Bouillard. Grâce à cette mésalliance, les Dutilleul gardent leurs biens, menacés desaisie. Des années plus tard, Charlotte, désemparée, en viendra à prendre une décision terrible pour éviter la déréliction de tout ce en quoi elle croit.
sources : ©FBuchet-Chastel 2008

Laissez un commentaire