Un roman d’une force et d’une émotion étonnantes

En retrouvant des années plus tard une cousine perdue de vue, la narratrice se trouve plongée dans un univers qui l’effraie et la fascine jusqu’au vertige. Les personnages de ce nouveau roman de Nathalie Kuperman sont impressionnants de brutalité, presque de sauvagerie, et pourtant bouleversants de franchise, d’humanité blessée.

Roman de Nathalie Kuperman
Editions Gallimard

::L’histoire ::
« Elle n’avait pas eu une vie facile. Elle passait les détails, mais ce qu’il fallait qu’il sache, et puisque ça lui viendrait aux oreilles un jour ou l’autre elle devait le lui dire, c’est que les quatre hommes qu’elle avait aimés depuis son divorce étaient morts. Maurice faillit s’étrangler. Ils sont morts de quoi ? De mort naturelle, pardi ! Et ce fut elle qui s’étrangla de rire. Maurice la regardait, de plus en plus fasciné. Cette femme était exactement la femme dont il rêvait. Bon, maintenant que tu sais, tu restes ? Tu veux bien de moi ? Et comment ! Ils se tapèrent dans la main comme pour conclure une bonne affaire (et Maurice n’osait croire qu’il venait de croiser l’amour une seconde fois, de façon si brutale, si forte, si rapide). »
sources : ©Gallimard 2012

Laissez un commentaire