Un roman tout en douceur

Une histoire d’amour mélancolique à la petite musique si douce et si touchante, la meilleure façon de découvrir Yoko Ogawa. Ecrites en 1996, « Les Tendres Plaintes » contiennent tous les éléments révélateurs de la personnalité littéraire de cet auteur. Le regard porté sur la nature, sur ses sonorités, l’intensité de ses nuits, l’indicible solitude des êtres et leurs relations fugitives donnent à cette histoire une étrange résonance : celle qui prend source au coeur de l’inconscient.

Roman de Yoko Ogawa
Editions Actes Sud

:: L’histoire ::
Ruriko est calligraphe. Fuyant la brûlure des infidélités de son mari, elle part s’installer seule en pleine montagne, dans le chalet de ses parents. Elle rencontre Nitta, pianiste reconverti dans la fabrication de clavecins, désormais incapable de jouer en présence d’autrui. Auprès de lui se trouve Kaoru, sa jeune assistante également musicienne, ainsi qu’un vieux chien sourd. Un soir d’orage, envoyée par l’aubergiste, Kaoru passe au chalet de la nouvelle venue pour lui apporter des bougies.
: © Actes Sud 2010

Laissez un commentaire