Une adolescence au Havre

Une saison dans l’adolescence entre 14 et 17 ans. Benoît Duteurtre a écrit tout un roman pour évoquer cette étape dans la vie d’un garçon, sans doute inspiré de lui-même et de l’histoire d’un premier amour.
Après « La petite fille et la cigarette » (traduit dans dix-sept langues) et « Le retour du Général », l’auteur revient à la veine autobiographique qui a fait le charme des « Pieds dans l’eau ».

Roman de Benoît Duteurtre
Editions Gallimard

::L’histoire ::
«Il y avait pour moi quelque chose d’incompréhensible et de fascinant chez cette fille, seule au milieu de la cour de récréation : elle me ressemblait mais elle ne souriait guère ; elle avait les mêmes taches de rousseur mais les yeux plus ténébreux ; elle ne lisait pas des livres de prêtres engagés sur l’Évangile (les lectures préférées de ma famille) mais des brûlots anarchistes appelant au soulèvement général ; elle ne voulait pas avoir l’air moderne en enfilant des pantalons mais portait une jupe, dégagée de tout mimétisme masculin. À part cela je ne savais rien d’elle, sauf pour avoir entendu, de loin, prononcer son prénom : Hélène.» Une adolescence provinciale dans la chaleur de 1976 : Benoît Duteurtre, en jeune gauchiste à cheveux longs, y découvre avec enthousiasme la musique, l’amour et la poésie.
sources : © Gallimard 2011

Laissez un commentaire