Un récit sincère et authentique

J. M. Coetzee, né en 1940 au Cap (Afrique du Sud), est l’auteur de deux autres récits autobiographiques, d’un recueil de nouvelles, de dix romans, ainsi que de deux volumes d’essais. Il a reçu le prix Nobel de littérature en 2003. Il vit aujourd’hui à Adelaïde, en Australie. Après « Scènes de la vie d’un jeune garçon » et « Vers l’âge d’homme », voici le troisième volet de l’entreprise autobiographique de Coetzee : il a atteint la trentaine et, de retour au pays natal, partage avec son père vieillissant une maison délabrée dans la banlieue du Cap.

Roman de John Maxwell Coetzee
Editions Albin Michel

::L’histoire ::
L’été de la vie se conjugue à cinq voix sur le mode de l’autobiographie fictive : un universitaire anglais recueille les témoignages de quatre femmes et d’un collègue de l’auteur qui ont compté pour l’écrivain en gestation dans les années 1970. Ce quintette de voix laisse entrevoir un homme maladroit, mal à l’aise, brebis galeuse de la famille afrikaner qui peine à ouvrir son coeur. La femme adultère, la danseuse brésilienne, la cousine chérie, l’universitaire et la maîtresse française s’accordent à faire de lui un amant sans chaleur, un amoureux indésirable, un enseignant sans charisme. Ces entretiens sont encadrés de notes et fragments extraits de carnets où l’écrivain s’interroge et se cherche. Dans ce récit où se mêlent le comique et le ridicule, la mélancolie et le désespoir, Coetzee se livre avec prudence et dévoile peu à peu un coeur en souffrance sous la cuirasse. Il invite une nouvelle fois le lecteur à une superbe méditation sur la condition humaine.
sources : © Albin Michel 2010

Laissez un commentaire