Entre rêve et réalité

Le narrateur qui n’a pas 20 ans en 1964, doit à cause de fréquentations douteuses, répondre aux questions de Langlais, un inspecteur débonnaire. Le dernier livre de Patrick Modiano est basé sur le flottement, le faux-semblant, la double appartenance, le rêve éveillé.

Roman de Patrick Modiano
EditionsGallimard

::L’histoire ::
« Jean… Qu est-ce que tu dirais si j’avais fait quelque chose de grave ? » J’avoue que cette question ne m’avait pas alarmé. Peut-être à cause du ton détaché qu’elle avait pris, comme on cite les paroles d’une chanson ou les vers d’un poème. Et à cause de ce : « Jean… Qu est-ce que tu dirais… » c’était justement un vers qui m ‘était revenu à la mémoire : « … Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ? » « Qu’est-ce que tu dirais si j’avais tué quelqu’un ? » J’ai cru qu’elle plaisantait ou qu’elle m’avait posé cette question à cause des romans policiers qu’elle avait l’habitude de lire. C’était d’ailleurs sa seule lecture. Peut-être que dans l’un de ces romans une femme posait la même question à son fiancé. « Ce que je dirais ? Rien. » Mêlé de près à une affaire criminelle au début des années 1960, Jean, le narrateur de ‘ Herbe des nuits, tente de mettre au clair les circonstances qui l’ont conduit à fréquenter la bande de ‘ Unic Hôtel à Montparnasse et une certaine Dannie dont il était alors amoureux. En recoupant ses souvenirs avec les pièces d’un dossier de la brigade des moeurs, il rouvre une enquête classée sans suite, dont il est vraisemblablement le dernier témoin.
sources : © Gallimard 2012

Laissez un commentaire