Un livre-conte, humaniste et poétique

Henri Gougaud, auteur et interprète de chansons, raconteur d’histoires sur France Inter dans les années 70, s’est lancé dans l’écriture de nouvelles fantastiques, de contes sages ou paillards ou de romans comme celui-ci, qui raconte une expédition de conquistadors en Floride en 1528.

Roman de Henri Gougaud
Editions Albin Michel

:: L’histoire ::
En moins d’un demi-siècle, dans une folle croisade d’or et de sang, une poignée de soldats espagnols, dressant des croix sur des pyramides de cadavres, font la conquête d’un nouveau monde. Une civilisation s’effondre, une autre va naître. Assoiffés de trésors, de légendes et de territoires inexplorés, des hommes prennent la relève. 1528. Une petite flotte de caravelles aborde les côtes inconnues de la Floride. Trois hommes survivent à l’expédition, anéantie par les naufrages, les épidémies et les flèches indiennes. Nunez Cabeza de Vaca, l’un d’eux, noble andalou, découvre, au lieu de l’Eldorado promis, des villages faméliques peuplés de primitifs candides, malades, profondément religieux. Au nom du Christ, ses compatriotes se livraient à des massacres. Au nom de Mahona, divinité de ces peuples, le conquistador apporte la paix, la guérison et l’amour. Une extraordinaire épopée commence, à la fois récit authentique et œuvre soulevées par la passion humaniste, le souffle de l’aventure et de la poésie, contée avec le style, l’art et la magie d’Henri Gougaud.
sources : ©Albin Michel 2008

Laissez un commentaire