Si l’on voulait résumer en cinq mouvements la symphonie sarkozienne, on commencerait avec la gestion impétueuse de sa vie familiale…

de Catherine Nay
Editions Grasset22€

::À savoir ::
Le vainqueur du 6 mai 2007 est un vaincu de l’amour. En six mois, obsédé par sa vie privée, il commet toutes les erreurs qui vont durablement peser sur sa Présidence.
Puis vient la métamorphose. C’est par le théâtre extérieur, notamment la Géorgie et la première crise bancaire, qu’il se relance.
Le retour sur la scène française en 2009 est calamiteux : année de tumultes et de fracas (Hadopi, taxe carbone, retraites) où les lois sont proclamées sans être suivies d’effet et où les bourdes s’enchaînent.
A la suite de cela, il se replie, retourne aux « fondamentaux », caresse la base électorale naturelle dans le sens du poil et finit par reconduire le gouvernement Fillon.
L’année 2011 enfin est celle de la « re-Présidentialisation », dans une séquence où la terre tremble de toutes parts : révolutions arabes, la grande aventure libyenne, l’explosion de la dette et le système financier mondial au bord du gouffre…
Catherine Nay raconte ici « de l’intérieur », avec force témoignages inédits et anecdotes saisissantes, de sa plume romanesque inimitable, l’envers du quinquennat Sarkozy. Après Un pouvoir nommé désir, ce second volume pourrait s’intituler « Un désir nommé pouvoir »…
sources : © Grasset 2012

Laissez un commentaire