La Joconde du suicide

Didier Blonde est un écrivain singulier spécialisé dans le pistage des fantômes. Dans ses livres précédents, il était parti à la recherche d’obscures actrices du cinéma muet, ou, de personnages de romans dans un Paris littéraire. Il se passionne, dans son nouveau roman, pour « l’Inconnue de la Seine », une noyée anonyme du début du siècle dernier, dont le visage avait été moulé à la morgue. Tombant par hasard sur un buste représentant la disparue, un veuf décide de reconstituer son histoire. Rêverie, nostalgie, Didier Blonde est à son meilleur dans ce livre singulier.

Roman de Didier Blonde
Editions Gallimard

::L’histoire ::
« L’inconnue de la Seine », personnage aussi captivant qu’énigmatique, serait une jeune femme retrouvée noyée en 1901. Sa beauté fascinante lui valut l’honneur d’un masque mortuaire en plâtre, reproduit à des milliers d’exemplaires et aujourd’hui toujours disponible. Vraie noyée, ou faux fabriqué par un mouleur astucieux à partir d’un modèle vivant ? Autour de celle que l’on appela aussi « la vierge du canal de l’Ourcq », car même le lieu de la découverte reste mystérieux, s’est édifiée une légende romantique qui n’a cessé d’inspirer poètes et écrivains, de Maurice Blanchot à Céline, de Jules Supervielle à Nabokov et d’Anaïs Nin à Rilke. Et maintenant Didier Blonde.
sources : © Gallimard 2012

Laissez un commentaire