La vie au quotidien

Marie Causse raconte des tragédies minuscules et secrètes, dévoilant ainsi une humanité silencieuse aux prises avec ses tracasseries ordinaires, ses joies, et ses petits plaisirs. « L’odeur de la ville mouillée » est son premier livre publié.

Roman de Marie Causse
Editions L’arpenteur

::L’histoire ::
Les protagonistes de ces dix-sept nouvelles sont à des moments particuliers de leur vie : une demande en mariage qui n’a pas lieu, une femme qui danse le tango avec un homme alors qu’elle pense à un autre, une vieille dame qui repense à son amour de jeunesse, un présentateur météo souffrant de dépression saisonnière, une jeune fille qui essaie de s’habituer à la présence d’une araignée dans son appartement… Tous ces personnages se sont peut-être déjà croisés, ou ont tout simplement respiré les mêmes effluves, frissonné sous la même pluie ; et cette odeur de la ville mouillée les renvoie à des souvenirs, les enivre, et leur donne l’espoir de lendemains
meilleurs, une fois la ville lavée.
sources : © L’arpenteur 2012

Laissez un commentaire