Maquillages ? Dans cet instant de faux, on voit le vrai.

de Christophe Barbier
Editions Grasset18€

::À savoir ::
« Au maquillage, chaque matin à la télévision, j’observe mon invité politique qui se réveille, reprend contact avec le réel, aiguise une petite phrase, fourbit une grande idée. Sous le fond de teint perce sa nature, la peau se maquille mais le cuir ne ment pas, les coulisses débordent de tout ce qu’il ne peut dire à l’antenne.
Plus tard, ailleurs, loin de cette fébrilité cathodique, il y a les moments volés à l’actualité, sans précipitation ni téléphone qui sonne : rencontre discrètes, confidences off, complicités et engueulades. Ils ou elles m’ont accordé de longs moments, non pour nourrir un écho dans L’Express ou une chronique télé, mais pour prendre date, pour le temps long, pour un livre…
Les tourbillons de la vie et de la politique en ont emporté plus d’un : Dominique Strauss-Kahn englouti dans le sordide ; Jean-Louis Borloo noyé dans sa propre hésitation ; Ségolène Royal et Martine Aubry balayés par la vague de la primaire. La présidentielle sera la guerre des survivants contre le sortant.
A intervalles réguliers, j’ai rencontré Nicolas Sarkozy ces dernières années, presque toujours à l’Elysée. Longs soliloques, parties de cache-cache, passes d’armes, glace et feu. Et le mystère de sa violence brumeuse.
Le quinquennat s’achève, les lumières s’éteignent, les carnets se vident… Que la fête commence ! »
Christophe Barbier
sources : © Grasset 2012

Laissez un commentaire