Comment devient-on une bonne mère?

Dans ce roman autobiographique, la tragédie et le bonheur sont intimement mélés avec une culâbilité permanente. Justine Lévy se livre sans indulgence, sans artifice, avec un style direct parfois cru. Un beau roman sur les relations mère-fille. Dans ces deux On reconnaîtra au fil des pages les personnages qui sont familiers aux centaines de milliers de lecteurs de « Rien de grave », son précédent roman paru il y a cinq ans.

Roman de Justine Lévy
Editions Stock

:: L’histoire ::
Le troisième roman de Justine Lévy aurait pu s’appeler La Concordance des temps. Tandis que Louise va mettre au monde son premier enfant, Alice, sa mère, se meurt. Elle aurait pu choisir un autre titre encore : Une fille à l’endroit, une mère à l’envers. Quand Louise va annoncer la naissance prochaine de sa fille Angèle à sa mère, recluse dans une chambre d’hôpital, l’impossible Alice se montre catégorique et lui affirme qu’elle se trompe. Une petite fille ne peut pas être enceinte. Pour Alice, Louise n’a pas grandi. Elle est le fruit d’un amour de jeunesse qui n’aura pas duré mais dont le père de Louise lui-même ne s’est sans doute jamais consolé. Si Louise a grandi, Alice n’est plus aimée.
Quand, après la disparition de sa mère, Louise retrouve son répertoire, elle comprend peu à peu qu’hormis les souvenirs indélébiles, ce carnet confus et sentimental est la seule chose qui va lui rester. À elle de recomposer la vie fracassée de cette femme au moment où elle doit envisager le présent et l’avenir de sa petite Angèle.
sources : © Stock 2009

Laissez un commentaire