Une galerie de portraits saisissants

Stephen Wright est appelé sous les drapeaux en 1969 et envoyé au Vietnam l’année suivante. De retour aux Etats-Unis, il se lance dans l’écriture. Comparé à « Apocalypse Now », « Méditations en vert » s’impose comme l’un des plus grands romans jamais écrits sur la guerre du Vietnam et la faillite de l’utopie américaine.

Roman de Stephen Wright
Editions Gallmeister

:: L’histoire ::
Véritable ‘trip’ hallucinogène, « Méditations » en vert suit les membres d’une unité de renseignement militaire durant la guerre du Vietnam. Dans cette compagnie qui vit en autarcie en attendant avec inquiétude une possible attaque, la drogue est omniprésente, les ordres capricieux, le cynisme rampant. Au milieu de cette unité, le soldat James Griffin se bat pour conserver sa santé mentale. De retour aux Etats-Unis, il cherche désespérément à oublier cette guerre irréelle à travers l’étude des plantes qu’il fait pousser dans son appartement.
: © Gallmeister 2010

Laissez un commentaire