MIEL ET VIN

Un amour dévorant

« Miel et vin » est le premier roman, plein d’ardeur et de feu, de Myriam Chirousse, traductrice de romans espagnols. Ombre et lumière alternent dans cette histoire d’amour maudit qui se situe dans la période tourmentée de la Révolution française.
« L’ombre et la lumière alternent en permanence en ce monde. La vie peut être un océan noir d’amères désolations, mais il peut y avoir, au milieu des vagues sombres, des terres bénies où serpentent des fleuves de miel et de vin. »

Roman de Myriam Chirousse
Editions Buchet-Chastel

:: L’histoire ::
Au château, « l’enfant maudit » cause incendies, maladies et accidents mortels autour de lui : c’est le Diable en personne ! Rien ni personne ne lui résiste. Ce bâtard finira pourtant par devenir Charles d’Epernay, mais il causera la mort du véritable fils de son père adoptif.
Non loin de là, une enfant de trois ans est abandonnée dans la forêt : elle sera recueillie par une famille noble, grandira et deviendra Judith de Monterlant.
Les destinées de ces deux êtres vont se croiser plusieurs fois : ils s’attirent irrésistiblement. Judith se marie pourtant avec un autre homme, elle a même un fils… C’est son deuxième enfant, Héloïse, qui, dans le ventre de sa mère, raconte cette histoire. Judith s’est égarée dans les méandres d’une passion dévorante : les amants s’aiment et se détruisent. Charles est un monstre sanguinaire… ou un homme qui a trop souffert et qui se venge.
C’est la Révolution et les nobles sont aux abois. Qu’adviendra-t-il de Charles et Judith ? Et quel est le lien qui les unit vraiment ?
« Miel et vin » est un roman sombre, captivant et bien mené. L’intrigue se situe au moment de la Révolution et se déploie, du Périgord noir à Paris. Passion dévorante, écriture fiévreuse, chaos de l’Histoire…, cette histoire a la force d’entraînement débordante des livres que le lecteur a du mal à abandonner.
sources : © Buchet-Chastel 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This