MON ENFANT DE BERLIN

L’histoire d’un amour fou

Petite-fille de l’écrivain François Mauriac, Anne Wiazemsky raconte la rencontre de sa mère Claire, infirmière à la Croix Rouge pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec son père, un militaire russe. Un récit écrit à partir des lettres qu’envoya Claire à ses parents.

Roman de Anne Wiazemsky
Editions Gallimard

:: L’histoire ::
En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve à Béziers avec sa section, alors que dans quelques mois elle suivra les armées alliées dans un Berlin en ruine. Elle a vingt-sept ans, c’est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. Si on lui en fait compliment, elle feint de l’ignorer. Elle souhaite n’exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant. Son courage moral et physique, son ardeur font l’admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issues de milieux sociaux différents du sien, ont oublié qu’elle est la fille d’un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l’une d’entre elles, rien de plus. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux surchargés, elle se sent vivre pour la première fois de sa jeune vie. Mais à travers la guerre, sans même le savoir, c’est l’amour que Claire cherche. Elle va le trouver à Berlin.
sources : © Gallimard 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This