Les dessous d’un régime

Né en 1915 en Ligurie et mort à Rome en 1984, Gian Carlo Fusco a beaucoup brodé sur sa vie mouvementée. A l’en croire, il a été danseur, boxeur, acteur, scénariste et voyou. Auteur à succès, il a publié un recueil de chroniques et six ouvrages. Son premier livre, « Biancheria » (1935) est censuré par le pouvoir au motif qu’il est  » antisolaire et défaitiste « .

Roman de Gian Carlo Fusco
Editions Le Serpent à Plumes

:: L’histoire ::
Maître de la chronique satirique, Gian Carlo Fusco pourfend, dans Mussolini et les femmes, les ridicules du régime du Duce. À coups d’anecdotes autour de Rachele (l’épouse) et des maîtresses innombrables de  » l’homme de la Providence « , il brosse le portrait d’un homme aux séductions brutales, entouré de  » play-boys  » englués dans leurs jalousies, leurs rivalités, leurs ambitions de vitelloni, de séducteurs de bordels. D’un trait vif, provocateur, impitoyable, il traque, débusque et pulvérise les impostures d’un pouvoir qui, avant l’ère médiatique, avait hissé le sport au rang de priorité nationale pour divertir les Italiens, au grand dam des hiérarques ventripotents contraints de s’exhiber dans des prouesses athlétiques. Un  » Envers de l’histoire mussolinienne « , truculent, inattendu et irrésistible.
: © Le Serpent à Plumes 2010

Laissez un commentaire