Le spleen post-traumatique du monde occidental

Joseph O’Neill est né en 1964 à Cork, en Irlande. Ancien avocat au barreau de Londres, il vit depuis plus de dix ans à New York. Dès sa sortie en 2008, « Netherland » a connu un immense succès, porté par une critique unanime. Troisième roman de Joseph O’Neill (le premier publié en France), ce livre a reçu le Pen/Faulkner Award. Ce beau livre, souvent comparé à « Gatsby le Magnifique », est à la fois une parabole sur la fin du rêve américain et un roman d’amour aux résonances poignantes.

Roman de Joseph O’Neill
Editions de l’Olivier

:: L’histoire ::
Hans et Rachel vivent à New York avec leur jeune fils lorsque surviennent les attentats du 11 Septembre. Quelques jours plus tard, ils se séparent, et Hans se retrouve seul, perdu dans Manhattan, où il ne se sent plus chez lui. Il fait la connaissance de Chuck, un homme d’affaires survolté qui rêve de lancer le cricket à New York. Sur des terrains de fortune, Hans tente d’échapper à la mélancolie. Le charisme de Chuck draine une foule de joueurs du dimanche, tous venus d’ailleurs – de Trinidad, de Guyane ou de plus loin encore -, tous persuadés que l’Amérique reste le pays des possibles.
Alors que le monde ne croit plus en rien, eux continuent d’espérer. Au milieu de ces exilés, Hans retrouve un second souffle. Mais qui est Chuck ? Il faudra des années avant que le mystère qui entoure sa véritable identité se dissipe.
sources : © Editions de l’Olivier 2009

Laissez un commentaire