L’histoire de Shaltiel

Né en 1928 en Roumanie, déporté quinze ans à Auschwitz avec sa famille où il perd sa mère et sa petite soeur, puis transféré à Buchenwald avec son père qui meurt quelques jours après son arrivée, Elie Wiesel a reçu de nombreux prix pour ses livres et son engagement humanitaire, dont le prix Médicis en 1968 pour « Le Mendiant de Jérusalem », le prix du Livre Inter en 1980 pour « Le Testament d’un poète juif assassiné ». Le prix Nobel de la Paix lui est décerné en 1986. Il a publié dernièrement chez Grasset « Le cas Sonderberg » (2008) et « Rashi » (2010).

Roman de Elie Wiesel
Editions Grasset

::L’histoire ::
New York, 1975. Enlevé par le Groupe palestinien d’action révolutionnaire, Shaltiel Feigenberg, juif américain et modeste conteur, se retrouve reclus dans une cave, les yeux bandés. L’événement fait la Une des médias internationaux : c’est la première fois qu’une action terroriste de ce type se produit sur le sol américain.
Entre deux face-à-face avec ses ravisseurs, il se réfugie dans le passé et se souvient de Dawarowski, sa ville natale en Transylvanie, de la déportation des habitants, du ghetto, de sa propre survie…
Aux souvenirs personnels de Shaltiel, aux réminiscences de contes mystiques qui les ponctuent, font échos les confrontations avec ses ravisseurs : un Arabe qui combat pour la cause de son peuple et manifeste à tout bout de champ sa haine des Juifs ; un Italien, idéologue révolutionnaire pour qui la Palestine n’est que la cause très immédiate d’une lutte qui la dépasse.
sources : © Grasset 2010

Laissez un commentaire