Un roman à ne pas manquer

Kate Atkinson nous balade entre 1975 et notre époque dans un Yorshire où plane l’ombre d’un tueur en série et où ses personnages se déplacent sans cesse pour revenir à leur point de départ : Leeds. « Parti tôt, pris mon chien » déborde d’esprit, de sagesse et d’une intelligence morale décapante. Il confirme que Kate Atkinson est un des grands écrivains de notre temps.

Roman de Kate Atkinson
Editions de Fallois

::L’histoire ::
La journée s’annonce comme les autres pour Tracy Waterhouse, chef de la sécurité dans un centre commercial, jusqu’à ce qu’elle fasse un achat inattendu. Une minute de folie suffit pour que son univers bascule, pour que le train-train quotidien soit remplacé par la peur et le danger à chaque tournant.
Rebondissements et fausses pistes abondent dans ce roman qui vous empoigne dès la première page et dont le suspense se maintient sans faiblir jusqu’à la fin. L’action se passe dans le Yorkshire et oscille entre 1975 et aujourd’hui. C’est un univers d’un réalisme cru : tueurs en série, prostituées assassinées, enfants enlevés, policiers véreux, mais à la sauce atkinsonienne truffé de jeux de mots, de citations littéraires et autres.
sources : © Editions de Fallois 2010

Laissez un commentaire