PHENICIA

Le siège de Tyr

La première fresque romanesque sur la fabuleuse épopée des Phéniciens.

Roman de Alexandre Najjar
Editions Plon

:: L’histoire ::
Le philosophe Zénon n’a jamais caché ses origines phéniciennes. A Athènes où il a fondé l’école des stoïciens, il raconte à son disciple Apollonios la tragédie de sa mère, une Tyrienne prénommée Elissa. La jeune femme accompagne son oncle dans un long périple qui lui permet de découvrir les comptoirs phéniciens qui jalonnent la côte méditerranéenne. A son retour, Tyr, sa ville natale, se retrouve assiégée par l’armée d’Alexandre le Grand dont l’ambition est d’annexer tous les ports de Phénicie. La résistance s’organise. Les Phéniciens refusent l’occupation, multiplient les stratagèmes pour venir à bout de leur ennemi et, durant sept mois, vont se battre avec l’énergie du désespoir. Ils n’ignorent pas que le devenir même de leur civilisation est en jeu… A travers les récits croisés de l’assiégeant et de l’assiégé, Alexandre Najjar, né à Beyrouth en 1967, nous propose une double perspective du siège de Tyr, en même temps qu’une métaphore du Liban, pays meurtri avide de liberté.
sources : © Plon

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This