PLUS TARD OU JAMAIS

A l’orée du paradis

Tout le monde est fou d’Olivier, 24 ans, jeune professeur américain accueilli en Italie par la famille d’un universitaire, dans les années 80. Elio, le fils de famille, se souvient de cet été, celui de ses 17 ans et d’émois incontrôlables. Un beau et intelligent roman.
André Aciman, né à Alexandrie en 1951 a à peine dix ans lorsque sa famille est contrainte de quitter le pays. Commence alors une vie d’exilé, entre la France, l’Italie et les Etats-Unis, où il finit par se fixer. Professeur de littérature comparée à la City University de New York, spécialiste de Proust, il a notamment publié « Adieu Alexandrie » (1996) et « Faux papiers » (2002).

Roman de André Aciman
Editions de l’Olivier

:: L’histoire ::
Elio, adolescent sensible et cultivé, rencontre Oliver, jeune esthète qui enseigne la philosophie. Elio est discret et timide ; Oliver désinvolte et charmeur. Pourtant, tout les rapproche : la littérature, la musique, leurs origines juives. Et une évidente attirance physique. En Italie, dans la maison familiale près de la côté méditerranéenne, Elio découvre le jeu de la séduction et la souffrance amoureuse. Des années plus tard, il revient sur cet été qui a bouleversé son existence. Récit d’une passion aux accents proustiens.
Dans ce livre magnifique sur les fulgurances du désir, André Aciman joue constamment sur deux registres : l’oubli, sans lequel aucune œuvre n’est possible, puisque « tout ce qui reste n’est que rêveries »; et l’impossibilité d’oublier, source de nostalgie infinie. Alternant délicatesse et brutalité, pudeur et crudité, « Plus tard ou jamai »s est la tentative de description d’un âge d’or à jamais inaccessible.
sources : ©Editions de l’Olivier 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This